Chap.02 Black & White

P.32

Une petite parenthèse (ou deux…) au risque de ''parler comme un (vieux) bouquin'' pour Agnès ;)

Sam Guthrie, Chris Cartwright et Will Winthorpe évoquent la guerre de sécession qui vient juste de s'achever (le conflit prit fin le 9 avril 1865 lorsque le Général Lee se rendit au Général Grant. Ce fut la victoire de l'Union (des états abolitionnistes) face à la confédération ( des états esclavagistes), (pour faire très court)).

La ballade que chante Wiggly Jim (le pianiste) s'intitule The Lakes of Pontchertrain. Cette chanson fut composée quelque part en Louisiane durant la guerre civile. C'est l'histoire d'un vagabond qui trouve refuge chez une jeune beauté créole (dont il s'éprend, mais qu'il ne peut épouser parce qu'elle est déjà promise). Bob Dylan, Joan Baez, Paul Brady, the Planxty, Mark Knopfler et pas mal d'autres en ont interprété de nombreuses versions. Dernièrement, je suis tombé (presque par hasard) sur un trio de musiciennes originaires de Vancouver, les Be Good Tanyas qui ont fait une excellente reprise de ce morceau. Jetez-y une oreille (ou deux) à l'occasion, ça en vaut le détour…

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

5 commentaires

Duanra a dit :

très réussie !

15 janv. 2017

Dino a dit :

Il ne manque que le son. Encore un qui a une sacrée gueule comme j'aime.

16 janv. 2017

J8B a dit :

Très bonne page encore une fois.

17 janv. 2017

van a dit :

@Duanra: Merci, t'es bien indulgent.

@Dino: J'aime bien cette ballade, je voulais vraiment la placer dans cette histoire (j'ai un peu écrit le chapitre 02 à partir de quelques airs traditionnels et folkloriques US) . Pour les ''sales gueules'', t'es servi, t'en as une bonne brochette là.

@J8B: Merci, j'ai passé beaucoup d'heures à essayer de mettre cette planche en couleur (par rapport au temps consacré à la dessiner…) et je ne suis pas vraiment satisfait du résultat… Mais bon, 'faut quand même faire avancer le projet.

18 janv. 2017

AgnesLanchon a dit :

A oui, quand même ! Tes histoires, c'est des règlements de comptes entre primates (avec un bel exemplaire ce coup-ci), mais y en a là-dessous! Je récidive : tu causes comme un bouquin, et ça le fait…

20 janv. 2017

Poster un commentaire :