Chap.01 Charcuterie Blues

P.28 (Fin du Chapitre 01)

Ainsi s’achève Charcuterie Blues. Ces événements se déroulent en 1864, une année avant la fin de la Guerre de Sécession (quatre ans après le prologue). Je situerais la petite ville de Red Creek quelque part entre le Kansas et le Missouri, deux états qui furent le théâtre de batailles sanglantes entre les armées de l'Union et de la Confédération. Nul doute qu'il y eut de nombreux orphelins… c'est comme ça que m'est venue l'idée d'Eden Cove, le pensionnat de Miss Caferty.

En faisant les croquis d'étude pour le personnage de la vieille mégère, j'avais constamment en tête l'image d'Anthony Perkins déguisé en Mrs Bates (dans Psychose)… Ged Sawyer s'imposa naturellement comme son alter ego, dans leur sinistre commerce.

Merci aux lectrices et aux lecteurs pour votre fidélité et votre patience. Vos commentaires ont été autant d'encouragements et de motivation pour moi tout au long de ces pages.

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

9 commentaires

AgnesLanchon a dit :

Que c'est joliment dessiné et mis en couleurs : on est déprimé par la nature humaine, mais on a son compte en esthétique, c'est toujours ça. Et dis voir les connaissances : y cause comme un bouquin le mec ! C'est moche, j'ai l'air de “vanner”…

4 nov. 2016

Duanra a dit :

Chapeau !

4 nov. 2016

Nada a dit :

Quel beau chapitre tu viens de nous donner à lire les dessins et les colorations sont magnifiques…. une histoire sanglante avec des personnages qui font frissonner de peur…Encore Bravo!!

5 nov. 2016

van a dit :

@Agnès: On m'a déjà dit que j'écrivais comme un vieux, mais “causer comme un bouquin”, tu as la primeur… Je crois que je dois me résoudre à finir comme un bibelot à bouffer de la poussière dans une brocante…

@Duanra: Merci, je prends bien garde à ne pas avoir le melon…

@Nada: Merci pour tes encouragements (depuis Alice). Oui, c'est une histoire violente, mais c'est plus dans le propos que dans l'image (je crois). Il n'y a eu de sang que sur la viande dans la boucherie de Ged Sawyer. Si tu trouves les personnages et le récit effrayants, c'est un chouette compliment, ça pourrait dire que le procédé narratif a un peu fonctionné…

5 nov. 2016

Tyben a dit :

J'ai eu peur avec le “Ainsi s'achève” du début,… Ah non ! Ça ne s'arrête pas hein ! Tu te démerdes comme tu veux Van, mais tu nous fais une belle et longue histoire, genre WWWEEESSSTTTTEEEEERRRRRNNNNNNNEEEEEEEUUUUUU spaghetti super long que même La Belle et Le Clochard arriveront pas à en venir à bout !!!

Ok ?!

5 nov. 2016

J8B a dit :

Bonne conclusion de premier chapitre par une magnifique page.

6 nov. 2016

LEKERE a dit :

Wonderful, avec les premiers plans qui débordent pour donner encore plus la sensation de volume. C'est du costaud ce premier chapitre!

6 nov. 2016

Drox a dit :

Magnifique les dessins

7 nov. 2016

van a dit :

@Tyben: :D, Ok, cette fois j'essaierai de ne pas faire ''le coup d'Alice''… Gunslingers est un (long) ''one shot'' : dans les 90 pages je pense. En preuve de bonne foi, j'ai déjà attaqué le chapitre 2…

@J8B: Merci, un peu de tons pastels pour mieux repartir dans les éclaboussures…

@LEKERE: Merci, c'est ma modeste façon de sortir du cadre…

@Drox: Merci!

8 nov. 2016

Poster un commentaire :