Prologue

P.03

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

7 commentaires

Nada a dit :

Ha! ha ! excellent c'est vrai ça un “malheur” est si vite arrivé!!!

8 janv. 2016

AgnesLanchon a dit :

Eh, les chemisiers pigeonnant, c'est pas un problème plus que ça! C'est ton style, et chacun ses fantasmes ! Rapport à l'histoire, je suis un peu bouchée. C'est 12 ans avant, la différence d'âge saute pas au yeux. L'autre gars qu'est rouquin, j'ai d'abord cru que c'était son père… Mais bon, je suis pas aidée! Ca devrait s'arranger avec un bon rythme de croisière… A+

8 janv. 2016

van a dit :

@Nada: Oui, le malheur des uns…

@Agnès: J'ai pourtant essayé de lui donner une allure un peu plus pimpante, moustache et cheveux plus soignés, dégaine moins négligée… Bon admettons que le gars ait la vingtaine en 1848, je ne sais pas si 12 ans plus tard il pourrait avoir beaucoup changé… Moi, en trente ans j'ai pas pris une ride (merci le botox…), j'ai même conservé de vieux fantasmes visiblement… Dans le far west tu me diras, ils devaient prendre un sacré coup de vieux en 5 ans…

8 janv. 2016

Dino a dit :

Très bon démarrage. J'aurais parier qu'il était sympa celui la.

10 janv. 2016

van a dit :

@Dino: Merci, les apparences sont trompeuses…

11 janv. 2016

Tyben a dit :

Bravo, en 2 planches, tu réussis à présenter la complexité d'un personnage. A-t-il changé ou se cache-t-il derrière l'image du bon père de famille ? Avec cette ellipse temporelle, tu réussis à créer un horizon d'attente chez le lecteur. Bien joué !

12 janv. 2016

van a dit :

@Tyben: Merci! J'espère sincèrement que la suite ne te décevra pas, ça n'a rien de vraiment poétique… Je suis fidèlement ta BD et je te laisse volontiers la poésie, moi je ne sais pas faire….

12 janv. 2016

Poster un commentaire :